Mt 15:21- En sortant de là, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon (Sidon). Les fouilles de Renan (1861) et … N. Carayon, N. Marriner, C. Morhange, « Les ports de Byblos, Sidon et Tyr. Dans la première moitié du IIe millénaire av. La ville de Tyr (actuelle Sour) se dressait sur la côte méditerranéenne, à 19 kilomètres au nord de la frontière actuelle entre le Liban et Israël et à 40 kilomètres au sud de Sidon (auj. Tyr dans l'Antiquité [modifier | modifier le wikicode]. Rencontrez les habitants de la région, échangez avec des artisans qui en préservent le patrimoine, savonniers, couteliers, souffleurs de verre… Visite de Tyr et de sa Nécropole; Au départ de votre hôtel, vous serez emmené au point de rendez-vous de votre tour, situé au centre de Beyrouth. Marc 3 : 8: et de Jérusalem, et de l'Idumée, et d'au delà du Jourdain, et des environs de Tyr et de Sidon (Sidon), une grande multitude, apprenant tout ce qu'il faisait, vint à lui. Vous vous rendrez d’abord à Tyr, inscrite depuis 1984 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle fut un grand port phénicien à partir de 2000 avant J.-C. environ et jusqu'à la fin de la période romaine.Construite en par Tyr (صور, Sour) est une ville du Liban, située dans la mouhafaza (district) du Sud. Etude comparative diachronique des caractéristiques physiques et structurelles ». Des étroites allées de la vieille ville de Saida (Sidon) au port de Sour (Tyr), de la côte aux montagnes verdoyantes du Sud, cette expérience émerveille à chaque étape. Saint Marc Mc 3:8- de Jérusalem, de l'Idumée, de la Transjordane, des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, ayant entendu tout ce qu'il faisait, vint à lui. Le Livre d’Urantia Fascicule 156 Le séjour à Tyr et à Sidon 156:0.1 (1734.1) LE VENDREDI après-midi 10 juin, Jésus et ses associés arrivèrent au voisinage de Sidon et s’arrêtèrent chez une femme riche qui avait été soignée à l’hôpital de Bethsaïde, à l’époque où Jésus était à l’apogée de la faveur populaire. La digue d’ Alexandre ensablée, des débris de colonnes dans le port, un prétendu « tombeau de Hiram » dans la campagne environnante, le Tell Maachouq, qui fut peut-être au centre de Palae-Tyr, approvisionné en eau par les réservoirs de Ras el-Ain, c’est tout ce qui reste de Tyr. Saïda). Sommaire. Marc 7 : 24 "Au jour du Jugement, Tyr et Sidon et le pays de Sodome seront traités moins sévèrement que vous" Méditation de l'évangile (Mt 11, 20-24) par le père Jean-Marie Petitclerc Chant final : "Le Cantique du Serviteur" par la Communauté du Chemin Neuf Du 25 au 29 octobre, aura lieu, le symposium autour des ports de Tyr, Sidon et Byblos, organisé par le ministère de la culture du Liban/Direction Générale des Antiquités (DGA) en coopération avec la « Lebanese British Friends of National Museum » (ahlebanon.com), l’archéologue Claude Doumet Serhal et le support de plusieurs institutions dont la Fondation Helen Frost. J.-C., des colons, certainement venus de la ville proche de Sidon, s'installent sur un îlot séparé de 500 à 700 mètres de la côte de l'Asie (la Phénicie).Des fouilles archéologiques montrent une présence humaine vers 2700 av. Géographie.